Le diagnostic externe de l’entreprise – Analyse de l’environnement de l’entreprise

... suite

 

II – les relations concurrentielles

A – La concurrence inter-entreprises

On sait que l’analyse classique et néo-classique se situe traditionnellement dans le cadre du modèle de concurrence pure et parfaite (voir cours d’Economie ). Toutefois, le modèle de concurrence pure et parfaite s’éloigne considérablement de la réalité et ceci pour plusieurs raisons :

— Tout d’abord, certaines activités ont peu de chances de se développer en situation de concurrence pure et parfaite. Certains secteurs demandent des investissements très lourds et peu rentables à court terme. Seul l’état est en mesure de procéder à de tels investissements. — Ensuite, le nombre d’acheteurs ou de vendeurs est souvent réduit alors que l’atomicité des marchés suppose un très grand nombre d’offreurs et de demandeurs. — Enfin, les produits sont de plus en plus différenciés et l’information coûte cher — donc, les conditions d’homogénéité et de transparence des marchés ne peuvent être réalisées en pratique.

De ce point de vue, la concurrence interentreprises est loin d’être pure et parfaite et, qui plus est, a considérablement évolué aussi bien sur les marchés se situant en aval de l’entreprise que sur les marchés amont.

B – Michael Porter identifie 5  forces concurrentielles

 

Les 5 forces de Porter – Les jeudis d’Emilie DirecteurMarketing Virtuel.com

 

1 – L’intensité concurrentielle en présence : La taille, le pouvoir, la stratégie, la part représentée par le secteur dans le chiffre d’affaires, le degré stratégique du secteur pour le Concurrent, etc.

2 – Les concurrents potentiels (les entrants sur un marché) : Plus leur nombre est important, plus l’intensité concurrentielle du secteur est forte. L’intensité de cette menace dépend de la présence de barrières à l’éntrée (taille critique nécessaire, image très marquée des Concurrents en présence, brevets, particularité des circuits de distribution)

3 – Le pouvoir de négociation des clients : Plus la part que représente un Client dans le chiffre d’affaires d’une société est importante, plus le pouvoir de négociation du client est grand, d’autant plus si de son côté le Client dispose d’un nombre important de fournisseurs alternatifs. La concentration des Clients représente donc un critère important de l’intensité concurrentielle du secteur, complétée par la possibilité de diversifier son portefeuille de Clients.

4 – Le pouvoir de négociation des fournisseurs : De même, moins le chiffre d’affaires effectué avec un Fournisseur est signifiactif pour ce dernier, plus le pouvoir de négociation est en faveur de ce Fournisseur. Là encore, l’intensiét concurrentielle du secteur est fonction de la possibilité de changer facilement de fournisseur.

5 – L’existence de produits de substitution : Produits dont l’utilisation peut nuire à celle des produits du marché (par exemple les Divx pour les DVD). Le principal risque étant de perdre des ventes face à des produits bénéficiant de coûts de production inférieurs.

Certains auteurs (notamment en Europe continentale) ajoutent une sixième force : l’influence des pouvoir publics. Porter lui-même évoque dans des écrits plus récents une autre force : les compléments (par exemple les éditeurs de logiciel pour l’industrie des micro-ordinateurs : ce ne sont ni des fournisseurs, ni des clients, mais bien des compléments).

 

Cliquez sur l’image pour agrandir

 
Lire aussi  Objectifs et instruments de la redistribution
Porter explique pourquoi un secteur d’activités à forte croissance n’est pas toujours un secteur profitable, pourquoi l’élimination de concurrents par le jeu des fusions et acquisitions peut réduire le niveau potentiel de profits d’un secteur d’activités, comment les politiques gouvernementales peuvent jouer un rôle en modifiant les rapports de force de ces cinq forces. Il démontre comment une entreprise peut influencer les forces clés dans son secteur d’activités afin de créer une structure qui lui est plus favorable Extrait : http://www.weboutside.be

65 commentaires sur “Le diagnostic externe de l’entreprise – Analyse de l’environnement de l’entreprise

  1. 😉 merci beacoup sur ces informations car ils sont riches et necessaires pour tous les stagaires ( Technicien comptable des entreprises )

  2. Bonjour,

    Je suis actuellement sur un mini mémoire en marketing : l’étude d’un marché, celui des distributeurs de musiques numériques.

    Dans l’une des parties nous devons faire une analyse pestel. Mais notre enseignant a indiqué à la place d’ « écologie » l’ « environnement ».
    À vrai dire je ne sais pas du tout quoi écrire. Dois-je parler d’écologie? De l’environnement concurrentiel?

    Si quelqu’un peu m’aider … 🙂

  3. j’ai l’impression que le cours n’est pas achevé. Vous ne parlez pas du diagnostic interne qui parle des ressources et des compétences.

  4. de felicitaton pour cette ide,mais je vouli avior de precision sur les facteurs interne et les facteurs externe de l’entreprise donc le modele de swot

  5. merci beaucoup pour cette information vraiment si très intéressant. j’avait besoin des aider en comptabilité générale concept de base et merciiiiiii encore une foi

  6. bonjour, je suis en deuxiéme année de bts et je suis entrin de faire un dossier et un projet sur mon stage de 12 semaines. je voudrais savoir si quelqu’un à une idée de ce que je pourrais mettre dans la partie légal du pestel sachant que le secteur est celui des services à la personne.

    merci d’avance.

  7. bonjour ,je suis entrain de faire un rapport de PFE, je dois faire un analyse dans une agence chargé de faire suivre la protection de l’environnement , quelqu’un à une idée sur cette étape
    merci d’avance et bien a vous

  8. maximum de reconnaissance à tous ceux qui abattent ce boulot c’est vraiment enrichissant pour ceux qui ont bsoin de plus de connaissance en economie ou en marketing. mais je pense qe vous avez oublier l’analyse interne

  9. 😉 merci beaucoup pour votre effort, et je souhaiterai de lancer des exercices et des cas pratiques pour bien comprendre.
    j’attente votre repense 🙂 ,
    et encore merci beaucoup 🙁

  10. Bonjour, La pollution en general peut aussi avoir un impact positif sur l’environnement externe d’une entreprise industrielle?si ou comment?et si non comment cette entreprise peut-elle surmontée cette pollution?
    Merci

  11. Bonjour, je suis licencié en marketing management. Actuellement je donne cours à l’Institut superieur ici en RDcongo, alors je vais avoir certains livres sur mon domaine economique. Comment en voir?
    Merci

  12. une remarque la concurrence n’est pas mise dans le cadre de micro-E si deja le méso-e selon I Ansoff l’environnement externe de l’entreprise est composé de 3 niveaux le macro-E . le méso-E . micro-E

  13. je suis en train de faire mon rapport de stage sur la municipalité de mon pays (bousalem a tuins) et j’ai besoin de votre aide svp surtouts dans les deux derniers parties de mon rapport: lenvironnement interne et externe et les apports de stage sur le plan technique et sur le plan comportemental.

  14. Bonjour et merci pour ces informations généreusement partagées.
    Il y a en revanche une question que je me pose :
    Quelle est la différence entre les COMPOSANTES et les CARACTERISTIQUES de l’entreprise?
    Les composante sont pour moi la différenciation entre micro et macro-environnement ainsi que leur composition.
    Cependant, je ne cerne pas ce que regroupe les caractéristiques. S’agit t-il simplement du fait que l’environnement puisse être conjoncturel ou structurel ou bien encore autre chose?
    En vous remerciant par avance pour vos réponses. 😉

  15. le micro environnement correspond à l'analyse de l'offre, de la demande et du marché en question.

    c'est le diagnostic internet qui évoque l'environnement spécifique de l'entreprise avec ses ressources, ses compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *