Le système d’information

... suite

II : Le rôle du système d'informations

Les systèmes d'information sont en général informatisés et sont totalement liés au processus de prise de décision au sein de l'organisation. 

Les SI représentent non seulement une aide au moment de la préparation de la décision, mais permettent également de simuler les différentes situations avant la communication définitive de la décision et le contrôle de son exécution.
Le SI participe donc activement au pilotage de l'organisation
La compétition de plus en plus exacerbée va de pair avec l'informatisation croissante des processus.

Les traitements et les échanges doivent être accélérés.

On constate que :

  • La productivité s'améliore grâce à l'assistance informatique.
  • Les tâches récurrentes et fastidieuses sont de plus en plus automatisées
  • Les entreprises s'échangent des données informatisées

Un SI performant permet alors à l'entreprise de générer de la valeur :

  • En permettant de proposer des produits innovants
  • En réduisant des coûts grâce à l'optimisation des processus
  • En abandonnant les tâches à faible valeur ajoutée et les faire sous-traiter

Un système d'information est jugé performant par les entreprises essentiellement par son niveau d'agilité c'est-à-dire par sa capacité d'adaptation aux différents changements pouvant intervenir au niveau des marchés ou de l'évolution technologique.

Un bon SI doit donc faire preuve de robustesse et de fiabilité et avoir des temps de réponse très faibles.

Extrait : 

La mesure des performances d'un SI

Un test de performance est un test dont l'objectif est de mesurer la performance d'un système informatique par rapport aux contraintes et exigences identifiées au début du projet (temps de réponse maximum admissible par page, nombre d'utilisateurs simultanés…).Pour mesurer les performances des applications constituant un SI, il est possible d'effectuer les tests suivants :

Test de charge : Lors de ce type de test on simule l'utilisation progressive de l'application par un nombre d'utilisateurs jusqu'à arriver à x fois le nombre d'utilisateurs cibles et ainsi valider l'application pour une charge attendue d'utilisateurs en ayant tout de même une certaine marge de sécurité. Ce type de test permet de mettre en évidence les points sensibles et critiques de l'architecture technique. Il permet en outre de calculer le dimensionnement (sizing) des serveurs ainsi que de la bande passante réseau nécessaire pour la mise en production de l'application.

Test de performance : A l'instar du test de charge, lors des tests de performances nous allons simuler un certain nombre d'utilisateurs et mesurer chacune des étapes constituant le temps de réponse final constaté par l'utilisateur grâce à des sondes techniques positionnées sur chacun des composants de l'architecture (base de données, serveur d'application, accès disque, réseau…). Ces tests permettent de ventiler le temps total de traitement d'une page entre les différents composants de l'architecture et ainsi proposer des axes d'amélioration de l'application lorsque l'on n'obtient pas de celle-ci les performances escomptées.

Test de robustesse, d'endurance et de fiabilité : il s'agit de tests au cours duquel on va simuler une charge importante d'utilisateurs sur une durée relativement longue, pour voir si le système testé est capable de supporter une activité intense sur une longue période sans dégradations des performances et des ressources applicatives ou système.

Test de capacité, test de montée en charge : il s'agit d'un test au cours duquel on va simuler un nombre d'utilisateurs sans cesse croissant de manière à déterminer quelle charge limite le système est capable de supporter.

Source : blog.axopen.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *