Le Change ( Opérations de change – Taux de change)

 

Introduction :

La conversion d'une monnaie en une autre s'effectue à l'occasion du règlement des transactions effectuées entre importateurs et exportateurs. Ce sont les opérations de change qui permettent d'assurer la convertibilité des monnaies entre elles.

Par exemple, pour un contrat passé entre un importateur français et un exportateur américain, l'importateur français devra procéder à une opération de change d' euros en dollars pour pouvoir effectuer son règlement.

Le marché des changes n'est donc rien d'autre que la rencontre entre l'offre et la demande de devises. À l'échelle internationale, ce marché est organisé par les banques. Lorsque la demande d'une devise augmente, son cours augmente. À l'inverse, lorsque la demande d'une devise baisse, son cours baisse.
Comprendre les causes des variations des taux de change revient donc analyser les facteurs qui agissent sur la demande d'une devise. Nous nous attacherons tout d'abord à expliquer dans un premier paragraphe les notions de base – nous nous attarderons ensuite sur les déterminants essentiels pouvant conditionner les variations de change.

 

 

 


Taux de change Euro/Dollar

 

I  – Notions de base

Les taux de change peuvent être fixes ou flottants.

A — Notion de taux de change fixe

Dans cette salle furent signés les accords
de Bretton Woods en Juillet 1944

Un système de taux de change fixe se caractérise par l'intervention concertée des banques centrales pour maintenir le cours des monnaies dans des limites préalablement définies. Une parité (c'est-à-dire un taux de change) officielle est déterminée ( parité de 1 % en plus ou en moins par rapport au dollar en 1944 — plus ou -2,25 % à partir de 1971).

Mécanisme :

Exemple du Franc après les accords de Bretton Woods en 1944 :

 
schemsmi.gif (2835 octets)1944 – Bretton Woods
 

Dans cet exemple, lorsque le franc est au plus haut et menace de dépasser la parité fixée à + 1 %, la banque de France doit intervenir sur le marché des changes en vendant des francs contre des dollars pour faire remonter le cours du dollar et faire baisser le cours du franc. Inversement, lorsque le cours du franc risque de passer le seuil de -1 %, la banque de France puise dans ses réserves de change (dollar en l'occurrence) pour vendre des dollars et acheter des francs. Ainsi, le cours du dollar baissera et le cours du franc montera.

Ces interventions artificielles des banques centrales sur le marché des changes ont pour but de corriger les effets néfastes de la spéculation sur le commerce extérieur.

 

B — Notion de taux de change flottants

Cette notion est facile à comprendre : — le cours des devises est laissé au libre jeu de l'offre et de la demande sans aucune marge de fluctuation ( flottement pur ) En réalité, les banques centrales continuent à intervenir sur le marché des changes pour éviter des écarts pouvant porter préjudice au commerce extérieur d'un pays ( flottement impur ).

C — Notion de risque de change

Exemple :

Un importateur français doit verser la somme de 10 000 § à un exportateur américain. Le délai de paiement et d'1 mois. Si le dollar monte, le français devra débourser une somme plus importante. Par contre, si le dollar baisse, la somme à débourser sera moins importante. L'importateur français subit donc un risque de change relatif à la hausse du dollar. On parlera, bien entendu, d'un gain de change en cas de baisse

du dollar. Nous verrons plus loin les moyens de protection contre le risque de change.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *