Objectifs et instruments de la redistribution

 

" La redistribution est définie comme l‘«ensemble des opérations par l’intermédiaire desquelles une partie des revenus est prélevée sur certains agents économiques ou catégories sociales pour être reversée au bénéfice d’autres».C’est donc une pratique qui nécessite l’intervention du pouvoir politique pour décider qui doit donner et qui peut recevoir."       Wikipedia

Les inégalités sont à l'origine du mécanisme de redistribution  –  Il appartient à l'Etat de procéder à des prélèvements pour assurer une plus grande justice sociale en redistribuant  des revenus au bénéfice des agents économiques les plus défavorisés.

Par voie de conséquence, les objectifs de la redistribution sont donc aussi bien d'ordre économique que social. On distingue habituellement la redistribution verticale et la redistribution horizontale.

 

I – La redistribution verticale – réduire les inégalités économiques

 Il s'agit ici de limiter les inégalités de revenus – En effet, si celles ci sont excessives elles dégradent inévitablement le bien être collectif.
Il appartient donc aux administrations publiques de rétablir un certain équilibre. en financant des services publics ou en assurant des prestations destinées à aider les plus défavorisés.

impotsLes pélèvements obligatoires ( impôts, taxes, cotisations sociales) ont donc pour effet de prélever davantage les ménages lesplus aisés au profit de ceux qui le sont moins.
En effet, un ménage ayant des revenus importants satisfera l’essentiel de ses besoins sans dépenser la totalité de son revenu. Il aura alors tendance à en épargner une partie importante. Ces ressources épargnées n’étant pas consommées, elles sortent donc du circuit économique et constituent un frein à l’activité économique.
En fait, le système fiscal français est très peu redistributif. Les prélèvements progressifs sur les revenus et les patrimoines (impôt sur le revenu, droits de succession, impôt de solidarité sur la fortune) y tiennent une part sans cesse plus faible, tandis que la TVA, impôt sur la consommation qui pèse sur tous les ménages quel que soit leur niveau de revenus, est l’une des premières ressources de l’Etat.
Cette évolution induit une répartition de plus en plus inégalitaire des impôts entre les citoyens.
Il est donc nécessaire  de renforcer la progressivité des impôts sur les revenus ainsi que sur le patrimoine (ex :  impôt de solidarité sur la fortune) et taxer davantage le capital si l'on veut assurer une meilleure justice fiscale.

Lire aussi  Les principaux pôles de croissance dans le monde - Analyses du sous développement

 

II – La redistribution horizontale – assurer la protection sociale de tous

On parle de redistribution horizontale lorsque cette redistribution se contente de couvrir les risques sociaux quel que soit le niveau des revenus, y compris donc lorsque cette couverture se fait au sein d'un groupe d'individus ayant le même niveau de revenu ou au bénéfice d'individus ayant les revenus les plus élevés.

" La protection sociale regroupe la sécurité sociale (système d'assurance), l'action sociale et l'aide sociale (système d'assistance). Elle désigne le système d'indemnisation, par les administrations publiques, des citoyens victimes des aléas de la vie (comme le chômage, la maladie, les accidents, la vieillesse, le décès d'un parent pour un mineur, etc.). Il s'agit d'assurer un minimum de ressources ainsi que l'accès aux besoins essentiels (éducation, eau, nourriture, hygiène) à tous les citoyens hors catastrophe, guerre ou calamité (qui relèvent elles de la sécurité civile). Les objectifs de protection sociale assurés par l'État-providence sont assurés par les politiques sociales."    wikipediaLa protection sociale se finance  essentiellement grâce aux cotisations salariales mais également sur la CSG ( contribution sociale généralisée) – La CSG s'inscrit dans une logique de protection sociale non exclusivement liée au travail ( par ex même les revenus fonciers et locatifs sont soumis à la CSG)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *