Le financement des activités de l’entreprise

 

L’investissement se définit comme une dépense effectuée dans un objectif de rentabilité future.

L'entreprise a besoin de capitaux pour financer :

  • ses dépenses d'investissement financées par des emprunts à moyen ou long terme.
    Il peut s'agir d'investissements matériels (immeuble, machines, outils, etc.), immatériels (brevets, outils de gestion, logiciels, etc.) ou financier (prises de contrôle ou de participation, etc.)
  • ses dépenses de fonctionnement (d'exploitation). Elles sont couvertes soit par les rentrées de caisse (qui proviennent des ventes), soit par les prêts bancaires à court terme (découverts).

Le besoin de financement correspond à la situation d'un agent économique dont les dépenses d'investissement sont supérieures à l'épargne. On parle de besoin de financement si le solde est négatif, et de capacité de financement s'il est positif.

I – Les besoins de financement liés au cycle d’investissements

En matière d’investissement, les capitaux employés ne seront récupérés que sur le long terme – c'est la raison pour laquelle les ressources financières de l'entreprise doivent être suffisamment importantes et stables tout au long du cycle d'investissement.

Le plan comptable distingue les immobilisations :

  • Incorporelles (ex. : fonds commercial)
  • Corporelles (ex. : terrains, constructions, matériels industriels, etc.)
  • Financières (ex. : actions, obligations détenues à moyen long terme)

Économiquement, on peut distinguer :

  •  l'investissement d'expansion :son objectif est de développer les parts de marché de l'entreprise aussi bien au niveau national qu’international (ex. : construction d'une nouvelle unité de production)
  •  l'investissement d'amélioration : son objectif est d'adapter le produit aux besoins de la clientèle (ex. : dans un hôtel, installation de téléphones dans les chambres permettant d'avoir directement l'extérieur)
  • l'investissement de renouvellement (ou de remplacement) : son objectif est de changer à l'identique un matériel usagé (rare – il y a souvent progrès technique)l'investissement de capacité (ou de productivité) : il correspond à l'achat d'un matériel permettant de réaliser un gain de productivité.


Cycles d’investissements :

– Phase de démarrage d'activité :
Besoins très importants en locaux, machines, outils, logiciels, etc.

– Durant la vie de l'entreprise
Le montant des investissements dépendra ici de la nature des stratégies choisies.
Par exemple, la mise en œuvre d'une stratégie de diversification impliquera un rythme et un montant d'investissement beaucoup plus important qu'une stratégie de spécialisation qui ne nécessite le plus souvent que des investissements de remplacement.

Bien entendu, les choix stratégiques dépendent essentiellement de la nature et du montant des investissements nécessaires.

 

II – Les besoins de financement liés au cycle d’exploitation

Les besoins de financement liés au cycle d'exploitation résultent des décalages entre les entrées (ventes) et les sorties (charges) de trésorerie.

Le fonctionnement du cycle d'exploitation exige que l'on dispose d'actifs physiques et financiers (les capitaux ou actifs "circulants") qui peuvent se décomposer essentiellement en trois catégories :

  • les stocks (matières premières, produits finis, ..)
  • les créances vis-à-vis de la clientèle (comptes clients et effets à recevoir),
  • l'encaisse nécessaire de transaction (banques, chèques à encaisser.)

Ce besoin se schématise de la manière suivante :

besex1

 

En général l'achat de matières premières et de fournitures génère inévitablement un endettement à court terme auprès des fournisseurs faisant apparaître un besoin de financement au niveau du cycle d'exploitation (en rouge sur le schéma).
Ce Besoin en Fonds de Roulement (BFR) est généralement positif et dépend de la longueur du cycle de production et des délais de paiement et d’encaissement.

On remarque toutefois que  ce BFR est souvent beaucoup plus important dans l’industrie que dans le commerce. Par exemple, pour les  hypermarchés, on constate fréquemment une ressource liée au Fonds de Roulement faisant ainsi apparaitre une capacité et non un besoin au niveau du Fonds de Roulement. Cette capacité de financement pourrait, à condition d’être suffisamment stable, permettre de financer des immobilisations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *