Les firmes multinationales – Le processus de multinationalisation

... suite

 I  – Les raisons de l’internationalisation sont très anciennes


Au 19 e siècle :

  • Influence politique (émergence des états nationaux et suppression des barrières douanières internes).
  • Influence technique (développement du chemin de fer; les marchés
    sont devenus nationaux).

A la Fin du 19 e siècle : Evolution fondamentale

Alors qu’auparavant les transactions portaient sur des produits finis et étaient l’apanage des commerçants, désormais, à la fin du 19e siècle se sont les firmes industrielles qui vont chercher, pour elles-mêmes et nos plus par négociants interposés des approvisionnements en matière première et des débouchés pour leurs produits finis.
Les FMN naissent désormais dans les domaines énergétiques (pétrole), miniers et agro-alimentaires (Unilever, Nestlé).

– Les Facteurs Techniques :

  • Baisse des coûts de transports
  • Baisse du temps de transport
  • Hausse des capacités de production
  • Importance du savoir- faire technologique inégalement reparti

– Facteurs Economiques :

  • Niveau des salaires
  • Saturation de la demande dans les Pays Industrialisés
  • Inégales dotations en facteurs des pays (Voir cours 1° année sur les théories de Smith et Ricardo)
  • Uniformisation partielle des modes de consommations

– Facteurs Politiques :

  • Création des ZLE (Zones de libre-échange)
  • Idéologie dominante du libre- échange
  • Diminution des obstacles non tarifaires

Sous l’influence de ces facteurs, l’internationalisation va prendre de nouvelles formes. Les FMN apparaissent avec l’implantation de filiales de production et non plus seulement de distribution.

L’entreprise devient une nébuleuse synergique de concepteurs, de fabricants et de distributeurs. Le concept de l’entreprise en réseau est né. Dans ce contexte, une vision mondiale confère aux firmes des avantages déterminants.
De nouveaux marchés peuvent ainsi se substituer à des marchés arrivés à maturation dans leur pays d’origine (en raison du cycle de vie international qui caractérise de nombreux produits).

– Coûts avantageux en matière ….

  • salariale (main d’œuvre souvent moins onéreuse)
  • sociale (dispense des régimes de production sociale)
  • fiscale (existence de paradis fiscaux)
  • Possibilité de contourner les obstacles douaniers (ex : implantation d’entreprises japonaises en Europe)
  • Possibilité d’accéder à des sources de financement sur le marché international des capitaux.
  • Possibilités de contrôle des réseaux de distribution

 

Lire aussi  La formation professionnelle (Plan de formation - CIF - CPF- CPA)

14 commentaires sur “Les firmes multinationales – Le processus de multinationalisation

    1. sophia une entreprise qui exporte toutes sa production n’est pas une multinational.on appel multinational une entreprise qui s’installe dans presque tous les pays du monde.par exemple coca-cola,nestlé etc .ce qui veux dire avoir des filiales ce qui est différent d’une e/se international qui ne fait que exporte.

    2. il faut faire la différence entre entreprise mononationale exportatrice et une multinationale, une entreprise peut exporter la totalité de sa production à travers une entreprise d’import-export étrangère sans investir à l’extérieur donc elle reste une entreprise mononationale, alors que la multinationale est une entreprise qui investi directement à l’étranger elle opère au minimum sur deux pays

  1. salam.
    pouvez-vous me donné plus d’informations sur le role des FMN dans la mondialisation économique du 19e siècle.
    merci d’avance.

  2. Merci pour cet article très enrichissant, ça m’aidera énormément dans mes recherches, seulement je voudrais juste savoir en quelle année cet article a été publié ?
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *