Les principaux pôles de croissance dans le monde – Analyses du sous développement

 

Idée de départ : Le monde  semble divisé en deux :

  • D’un côté les Pays Développés avec l’Amérique du Nord, l’Europe, le Japon, l’Australie et la Nouvelle Zélande. Puisqu’ils sont presque tous dans l’hémisphère nord, on parle des pays du Nord.

  •  De l’autre les Pays en Développement, que l’on appelle aussi pays du Sud, Tiers-monde ou Pays en Voie de développement.


I – Le constat – les inégalités de développement

Les personnes les plus pauvres représentaient 38% de la population mondiale en 1970. Elles sont un peu moins de 20% aujourd’hui. Il y donc une tendance à la réduction de la pauvreté dans le monde.

Malheureusement, l’évolution varie d’un continent à l’autre. Parmi les Pays En Développement, certains voient leur situation s’améliorer. C’est le cas de l’Asie qui connait un développement économique et un enrichissement relatif de ses habitants. D’autres sont encore dans une extrême pauvreté.

Le classement peut s’effectuer aujourd’hui de la façon suivante :

1-La Triade : Les Etats-Unis, le Japon et l’UE fournissent les 2/3 de la production et des échanges de la planète. Cette Triade possède les principales places financières (Wall Street, Tokyo) et oriente l’économie mondiale (le G8, le Davos). Dans chacun de ces ensembles se trouve une des trois mégalopoles planétaires. C’est là où l’on trouve les principales FMN (Firmes Multinationales).

2 -Les pays émergents

C’est à proximité des pôles de la Triade qu’on trouve les pays émergentes. Il s’agit des NPI (Nouveaux Pays Industrialisés) et des NPIA (Nouveaux Pays Industrialisés Asiatiques). Ces espaces se polarisent autour de grandes villes. La main-d’œuvre y est souvent bon marché et docile. Ainsi, l’Asie du Sud-Est a profité de sa proximité du Japon. Parmi les NPIA, les quatre dragons furent les premiers à se constituer. (Taïwan est, par exemple, le troisième exportateur mondial d’électronique.) Aujourd’hui leur production se délocalise chez les « bébés tigres ». On pourrait comparer cette situation avec les maquiladoras au Mexique, ou avec les littoraux du Maghreb.

Liste des pays émergents : Mexique, Brésil, Argentine, Venezuela, Colombie, Chili, Pérou, Chine, Corée du Sud, Inde, Taïwan, Indonésie, Thaïlande, Hong Kong, Malaisie, Pakistan, Philippines, Singapour, Russie, Turquie, Pologne, République tchèque, Hongrie, Afrique du Sud, Egypte, Israël, Arabie Saoudite.

Cette liste regroupe tous les pays qui sont qualifiés d’émergents mais dont la qualité d’émergents n’est pas reconnue par tous. C’est le cas, notamment, de l’Egypte, du Pérou, du Pakistan, des Philippines qui ne sont pas considérés par tous comme ayant une économie émergente. A contrario, Hong Kong, Israël et Singapour sont plutôt considérés par certains comme faisant partie des économies développées.

Parmi ces pays émergents, 5 pays sont désormais qualifiés de  » puissances émergentes » :

 

Lire aussi  Qu'est ce que le développement durable ?

Les cinq grandes puissances émergentes :

Les BRICS (Le terme BRIC est un acronyme qui désigne les 4 puissances économiques émergentes que sont le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine) Depuis 2011, on parle maintenant des pays du BRICS car l’Afrique du Sud s’est joint à ce regroupement de pays à forte croissance économique.

Selon le FMI, les BRICS sont à l’origine de 60% de la croissance économique mondiale.

 

Cependant, bien que la croissance de ces pays reste supérieure aux pays développés, elle subit un ralentissement depuis quelques années.

Si la tendance à la baisse n’est pas circonscrite aux seules économies émergentes, le ralentissement de l’économie chinoise, plus marqué que prévu, explique en grande partie cette dynamique négative. Plus largement, les économies des BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), hier porteuses d’espoir, sont aujourd’hui en panne et la cohérence même de leur acronyme est remise en cause.


3 – Les pays les moins favorisés

Les pays les moins favorisés sont les PVD (Pays en Voie de Développement) et les PMA (Pays les Moins Avancés). C’est en Amérique centrale, en Asie centrale et sur le continent africain, qui est le moins intégré à la mondialisation, qu’on les trouve. Ils sont le plus souvent handicapés par des guerres, des dettes importantes et des difficultés d’organisations internes.

 

Travail des enfants: le dilemme de la pauvreté
Envoyé par cosmauxpolis sur Youtube.
L’Organisation Internationale du Travail estime que, un peu partout dans le monde, plus de 211 millions d’enfants
âgés de 5 à 14 ans sont contraints de travailler. Il s’agit d’un phénomène planétaire

2 commentaires sur “Les principaux pôles de croissance dans le monde – Analyses du sous développement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *